© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2010. Tous droits réservés

Ant Farm au Frac Centre

Communiqué de presse


Le FRAC Centre présente du 12 octobre au 23 décembre 2007, pour la première fois en France, une exposition monographique consacrée à Ant FArm (USA).


En 1968, Doug Michels et Chip Lord fondent Ant Farm, groupe radical d'architectes établis entre San Francisco et Houston, sur la côte ouest des Etats-Unis. Ils furent ensuite rejoints par Curtis Schreier ainsi que par d'autres membres (Hudson Marquez, Douglas Hurr).


Influencé par Buckminster Fuller, Paolo Soleri, Archigram, les mdes de vie nomades, les performances chorégraphiques d'Anna et Lawrence Halprin, Ant Farm s'affirme comme un groupe d'architectes "underground", à l'instar des fourmis dont ils tirent le nom de leur groupe. Fascinés par les voitures, la culture pop, ils réaliseront vidéos, performances, installations, déployant une activité conceptuelle jusqu'en 1978, où l'incendie de leur atelier marque la fin du groupe.


En 1969, ils envoient à la Biennale IV de Paris Electronic Oasis, une "capsule de temps", boîte de carton contenant des souvenirs de la capsule Apollo. Leurs gonflables se donnent alors comme une critique di=u Brutalisme en vigueur dans l'architecture américaine. En 1971, avec Media Van, une camionnette Chevrolet customisée, ils font le tour des universités, déployant leur gonflable ICE-9 dans une démarche proche des happenings. En 1972, ils construisent au Texas House of Century, maison aux formes organiques.


Ant Farm, House of Century


Leurs projets sont une mise en abîme de la culture américaine contemporaine, de ses obsessions consuméristes, ainsi Freedomland, parc d'attraction pour adolescents, sous un dôme gonflable, traversé de cables de studio de télévision. Dans le Dolphin Embassy, ils imaginent une station maritime en Australie, destinée à favoriser la communication entre dauphins et humains à l'aide des nouvelles technologies de la vidéo.


En 1974, Ant Farm réalise une des oeuvres les plus célèbres de l'histoire de l'art du XXe siècle avec Cadillac Ranch, près de la mythique route 66 à Amarillo dans le Texas, à la demande de Stanley Marsh 3. Bruce Springsteen mettra ensuite en chanson Cadillac Ranch, dont l'image sera pillée par la publicité. Les membres d'Ant Farm enterrèrent partiellement l'avant de 10 cadillacs alignées dans le désert. Porche des oeuvres du Land Art telles que celles de Michael Heizer ou de Robert Smithson, cette installation d'Ant Farm s'en différencie cependant par sa mise en scène subversive de la dimension iconique de la voiture dans la sous-culture américaine, tout en renvoyant à une société industrielle dont le déclin s'est amorcé, comme en témoigne l'obsolescence de Détroit, ville par excellence de la production automobile. La dimension monumentale de cette installation - qui fut comparée à Stonehenge! - pousse à son paroxysme le culte de l'objet.


En 1975, Media Burn, à la fois vidéo et performance, est la collision littérale des deux icônes de la culture et de la télévision. Une voiture customisée percute une pyramide de téléviseurs en feu devant un parterre de 400 spectateurs figurants. Cette performance obéissait à un scénario très précis, qui témoigne de la dimension théâtrale et narrative des installations d'Ant Farm et fut immédiatement relayée par la télévision locale. Cette oeuvre, mettant en scène la destruction de l'outil médiatique par excellence, retournait les médias contre eux-mêmes, les prenant à leur propre jeu.


La même année, The Eternal Frame, vidéo rejouant l'assassinat de Kennedy, première tragédie télévisuelle, avec une Jackie Kennedy interprétée par Doug Michels déguisé, se donnait comme une critique virulente de l'événement, réduit à n'être plus que son propre fantôme médiatique, répétition à l'infini d'une image. Le temps y était annihilé, suspendu, comme dans leur autre "capsule de temps", réfrigérateur enfermant des objets à n'ouvrir que plusieurs décennies plus tard.


L'université de Berkeley organisa en 2004 une première rétrospective de l'oeuvre d'Ant Farm dont les archives se partagent en trois collections: University of California, Berkeley Art Museum, le MOMA à New York et le FRAC Centre qui organise ici la première exposition d'Ant Farm en France et en Europe. Une publication doit accompagner cette exposition.







Exposition du 12 octobre au 23 décembre 2007. Fonds régional d'art contemporain du Centre, 12, rue de la Tour Neuve - 45000 Orléans. Tél.: 02 38 62 52 00. Entrée libre du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 18h, week end de 14h à 18h.

Archives expositions collectives 2ème semestre 2007

 Ant Farm
  Frac Centre, Orléans - 12.10 - 23.12.2007